titre

PRINCIPE DES DIGUES.

Entre Rivesaltes et la mer, l'Agly est endiguée. Sur les 13 km du tronçon les digues sont constituées d'un tas de terre de chaque côté de la rivière.

Ces digues se mettent en charge lorsque la hauteur d'eau dépasse le niveau du terrain naturel. Cette hauteur peut atteindre 2 à 3 mètres au-dessus du sol.

Si ces digues n'existaient pas les salanquais auraient de l'eau jusqu'à la ceinture à chaque crue. D'où L'IMPORTANCE VITALE DE LA FIABILITE DES DIGUES.

 

HISTORIQUE.

Depuis la nuit des temps la plaine du Roussillon est régulièrement inondée par l’Agly.
En deux millénaires, l’Agly a apporté prés de 6 mètres d’alluvions. Les vestiges de la Voie Domitia ont été retrouvés à cette profondeur sur la zone Carrefour.


13e-14e siècle.

Aménagement des abords du fleuve pour limiter l’impact des débordements dans une plaine agricole.


15e siècle.

Premiers travaux de rectification à l’échelle du tronçon ordonnés par les rois d’Aragon puis de Majorque. Depuis ces travaux « d’ emmottements », la correction et l’entretien du lit ont été répétés tout au long des siècles (crues récurrentes).


1969-1976
Recalibrage de l’Agly : constitué par 2 batardeaux de terre de chaque côté de l’Agly sur 13 km.


1976 à nos jours:

Colmatages ponctuels et réparations fonction des désordres dûs aux différentes crues.

 

 


Retour haut de page